رسالة استغاثة وصور كارثية من تونس... أنقذوا حيوانات "معتقل الحيوانات"!

مشاركة



خاص"إليسار نيوز" Elissar News


وصل موقعنا "إليسار نيوز" رسالة من المراقب "الناشط" البيئي بلال حلواني Bilel Halouani، مرفقا بها صورا التقطها من حديقة الحيوانات في تونسLe parc zoologique de la Ville de Tunis، أو Le Belvédère Tunis وقد أطلق حلواني على الحديقة اسم "معتقل الحيوانات"، لما وجده في جولة في الحديقة من تجاوزات تطاول حيوانات الحديقة، نتيجة الإهمال المستشري، والزوار الذين يرمون الحيوانات بالحجارة والزجاجات الفارغة والطعام، ويمتطون وحيد القرن، وقد بين أن أحد التماسيح قد نفق نتيجة رشقه بالحجارة، فضلا عن الجرذان التي تأكل غذاء العصافير وبيوضها، كما تظهر الصور حيوان "راكون" وقد أصابه العمى في إحدى عيونه، وسط تراخ من إدارة الحديقة في العناية بالحيوانات أو منع الأذى عنها.


فلا يكفي هذه الحيوانات إخراجها من موائلها الطبيعية وحبسها في أقفاص فحسب، بل يتم إهمالها ومعاقبتها بعدم العناية بها، فالصور كارثية، تتكلم عن حال "معتقل الحيوانات" ونضعها مع رسالة حلواني أمام المعنيين في تونس والجمعيات العالمية المختصة بالرفق بالحيوان لتدارك الأمر، وإنقاذ الحيوانات، قبل أن تنفق أعدادا أخرى.


وكتب حلواني:


 


Le parc zoologique de la Ville de Tunis est une institution scientifique et culturelle créée en 1963. Il a été, dans sa plus grande partie, conçu par des architectes allemands. Situé en plein cœur de la capitale, il s'étend actuellement sur une superficie de 12 hectares et hébergeant 53 espèces de mammifères98 espèces d’oiseaux et 10 espèces de reptiles 


Ce parc zoologique est fait pour sensibiliser le public, en particulier jeune, à la protection de la nature et de l'environnement, constituer un surplus animalier suffisant pour pouvoir assurer un stock de réserve des espèces découvrir, d'observer et de mieux connaître des espèces animales originaires des cinq continents, mais personnellement, j’ai donné a ce parc zoologique le nom <<Guant-animaux>> car ici ont torture les animaux.


Ce zoo a connu plusieurs dépassements de la part des visiteurs non disciplinés qui donne de la nourriture aux animaux et qui les stressent en frappant leurs cage ou même jeter des objets bouteilles voir des pierres sur eux… ce qui causé la mort d’un crocodile en Mars 2018 par des visiteurs en lui jetant de grosses pierres à la tête, sans oublier bien sure les enfants qui jouent sur le dos d’un rhinocéros.


Tout ça devant les yeux du directeur du parc et ses employés qui blâment toujours les visiteurs sans prendre des décisions qui limitent ces dépassements barbares, alors que quelques caméras de surveillance et l’embauche de quelques jeunes chômeurs diplômés en protection de l’environnement peuvent améliorer l’état misérable du parc.


Par contre à part les dépassements des visiteurs, on remarque en se promenant dans le parc zoologique que les conditions de conservation et de protection de ces animaux sont catastrophiques, des animaux faims, des animaux malades, traumatisées et maltraités par ceux qui blâment les visiteurs.


En janvier 2018 un groupe d’employés du parc zoologique ont abattu dépecé un zébu qu’ils venaient d’égorger devant les caméras des visiteurs et devant les autres animaux. Même on peut voir des rats qui vivent dans les cages des oiseaux. Creusant des galeries au sol, mangeant leurs nourritures, leurs œufs et vivant dans leurs cachettes comme le montrent les photos.


Alors que normalement ces animaux sont suivis quotidiennement par trois vétérinaires et 22 soigneurs qui veillent tous à la bonne santé des pensionnaires du zoo comme le dit le site officiel du parc zoologique.







مقالات ذات صلة